Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Moutons des Carpates

Moutons des Carpates

Installés à1260m d'altitude dans le Massif Central, nous transformons la laine de nos moutons des Carpates en agriculture biologique, paysanne, respectueuse des animaux. Création des articles uniques en laine locale. Les moutons des Carpates, leur spécificité, leur laine comme matière noble pour le textile.

Publié le par moutonscarpates
Publié dans : #TEINTURE VEGETALE
couleur garance "sang" qui sèche
couleur garance "sang" qui sèche

Une série de marchés terminée, bientôt une autre qui va pas tarder. Donc, il faut préparer de quoi tricoter de belles couleurs.

C'est pour cela, le chaudron en cuivre ressort du grenier, je fouille le carton avec les plantes tinctoriales séchées. La racine de Garance des teinturiers en poudre est la première dans la "soupette". Je poursuis toujours ma recette vérifiée pour obtenir le rouge garance couleur sang. Il faut prévoir autant de poids de garance que pèse la laine à teindre. De l'eau dans les proportions 40 l pour 1 kg de laine.

Mais tout d'abord on prépare notre laine par le mordançage : mouillée, elle est ensuite trempée dans une solution de pierre d'alun broyé 20% et de crème de tartre 6%, ces deux ingrédients - "chimie naturelle"* utilisée par les générations des teinturiers afin d'ouvrir les écailles de la fibre et garantir la meilleur tenue de la couleur par la suite. Je réchauffe tout ça doucement sur le feu jusqu'à quasi ébullition. La laine ne feutre pas malgré la température car je n'effectue aucun frottement dans le bain. L'Opération terminée, je laisse refroidit dedans, j'essore légèrement les écheveaux (le lendemain).

Alors enfin le bain de la teinture : la poudre de garance nécessite d'être trempée plusieurs heures (12h) avant la cuisson dans une quantité d'eau environ 2 fois son volume. Elle gonfle. Je mets la poudre dans la marmite en cuivre (le cuivre soutient ici la belle couleur), je couvre de l'eau en quantité comme ci-dessus par rapport au poids de la laine. Il faut de l'eau calcaire pour la garance alors vu que notre eau ici est tout sauf calcaire, j'ajoute 2g de craie rappée (craie d'école :-) ) Et la laine mordancée rentre enfin dedans. J'alimente le feu de la cuisinière et de la patience - la température doit monter tout doucement pendant 1 ou 2h jusqu'à 80° environ. Il ne faut surtout pas dépasser ce seuil là sinon la couleur va "brunir". Donc j'essaie de maintenir les 80° pendant 45 min en remuant très doucement la soupette avec la cuillère en bois (pas en métal qui tâche la laine). Il faut se trouver de l'occupation parallèle pendant tout ce temps là ;-). Comme minuit approche, on va se coucher et je laisse refroidir la laine dans le bain. C'est au lendemain la surprise : le rouge garance est bien là, comme je voulais. Que du bonheur pour les yeux! Encore rincer, rincer et laisser sécher au vent; Voilà une couleur déjà au stock!

* pierre d'alun - minéral naturel présent dans plusieurs régions du monde, astringent, (régulant la sudation de la peau entre autres); crème de tartre - dérive naturelle de la vinification des raisins

les étapes de la teinture avec Garance des teinturiers
les étapes de la teinture avec Garance des teinturiersles étapes de la teinture avec Garance des teinturiersles étapes de la teinture avec Garance des teinturiers
les étapes de la teinture avec Garance des teinturiersles étapes de la teinture avec Garance des teinturiers

les étapes de la teinture avec Garance des teinturiers

Commenter cet article